Séchoir à noix

Séchoir typique de la région, celui-ci date du XIXème siècle. Les séchoirs à noix sont toujours surélevés et ouverts afin de permettre la circulation du vent et ainsi un séchage efficace des noix. A la fin du XIXème siècle, l'arrachage des vignes malades, atteintes par le phylloxéra, libère d'importants espaces propices à la création de noiseraies modernes. Une véritable "civilisation de la noix " apparaît transformant l'environnement, l'habitat et les habitudes culturelles de la région. La production nucicole avec son label "appellation d'origine contrôlée", est devenue un pôle de développement économique de premier ordre.